Logo du Parti Québécois

Aïcha Van Dun

Notre candidate dans Repentigny

Sur le plan humain, cette première expérience de campagne électorale a été l’une des plus extraordinaires de ma vie! Nous avons eu tellement de plaisir en chemin et tout a été enrichissant! 

Depuis l’annonce de ma candidature en décembre dernier, j’ai fait de vraies belles rencontres avec près de 4000 citoyens de Repentigny et St-Sulpice! Je suis reconnaissante de l’appui inconditionnel de notre très chère Monique Pauzé, députée du Bloc Québécois, du soutien de notre formidable équipe du Parti Québécois de Repentigny formée d’une trentaine de bénévoles dévoués et d’une centaine de militants qui nous ont régulièrement encouragés, de toutes sortes de façons, notamment lors de nos activités de financement. 

Avec les autres candidats du Parti Québécois, j’ai tissé de belles amitiés. Notre chef, Paul St-Pierre Plamondon, a mené la meilleure campagne, la plus constructive et la plus respectueuse de l’intelligence des Québécois et il a réussi à redonner de l’espoir à tous les souverainistes en assumant pleinement la raison d’être de notre parti. En soi, c’est une victoire! BRAVO!

Avec mes adversaires, j’ai eu quelques bons échanges, quoique nous aurions pu débattre davantage. Il est regrettable que Mme Déry ait refusé d’aller à la rencontre des étudiants (refus de participation au débat organisé par l’Association étudiante du Cégep de Lanaudière à L’Assomption - AGECRLA) alors qu’elle a pris le temps d’aller débattre en anglais avec les universitaires de l’Université Bishop à Sherbrooke. 

Quoiqu’il en soit, je salue tous les candidats que j’ai affrontés : Pascale Déry (CAQ) que je félicite pour sa victoire, Virginie Bouchard (PLQ), David Brisebois (Climat Québec), Serge Cloutier (PCQ) et Ednal Marc (QS). 

Mme Déry a maintenant le beau défi que j’aurais souhaité relever : celui de représenter dignement tous les citoyens de la circonscription, celui de les écouter, celui de les accompagner et de les encourager dans leurs projets, et surtout celui de ne ménager aucun effort pour résoudre les enjeux les plus urgents en éducation, en transport collectif (quelle sortie de crise pour les usagers du transporteur Exo?), en santé et en environnement, tout en veillant à combattre  les inégalités sociales comme je l’aurais fait si j’avais été élue. 

Pour inscrire véritablement son travail dans la continuité, c’est-à-dire dans les traces de Mme Lise Lavallée que je salue et remercie chaleureusement au passage, il m’apparaît que Mme Déry devra prendre ses distances avec les idées et valeurs de droite de l’Institut économique de Montréal, idées et valeurs qui cadrent peu ou mal avec les besoins des organismes communautaires d'ici et avec les demandes de nos jeunes en matière de lutte aux changements climatiques.     

Malgré les résultats globaux, qui ne représentent pas bien les choix des Québécois en raison des faiblesses de notre système électoral, je reste profondément optimiste pour les citoyens de la circonscription de Repentigny dont les élus municipaux sont vraiment investis et dynamiques et je demeure pleine d’espoir pour l’avenir du Québec!!! 
Durant cette élection, j’ai cherché à raviver la flamme des gens de ma circonscription et notre chef, Paul St-Pierre Plamondon, a renforcé ma conviction profonde qu’il est vital de réaliser notre projet collectif. 

Le rêve de René Lévesque, Camille Laurin et Jacques Parizeau, c’est le mien, c’est celui de mes parents et de mes enfants, c’est celui de millions de Québécois! 

Mes amis, il faut continuer à espérer. Il y a tant à faire.

Mot de la fin !

Née à Repentigny et mère de deux enfants, je suis professeure au Cégep de Lanaudière depuis 1998. Je suis spécialiste de littérature française et québécoise, auteure et titulaire d’une maîtrise en création littéraire de l’Université McGill (sous la direction d’Yvon Rivard). 

Au fil des ans, j'ai transmis ma passion pour la culture et l’histoire du Québec à plus de 5000 étudiants. Aujourd’hui, je porte fièrement les revendications de mes collègues du Regroupement pour le cégep français qui vise à étendre la loi 101 au réseau collégial. 

Dans mes engagements, j'ai fait preuve de leadership et d’optimisme. Je me suis impliquée dans différentes organisations sportives et communautaires locales pour concrétiser mes idéaux de solidarité et de justice sociale. 

Progressiste et résolument indépendantiste, je suis membre du Parti Québécois depuis mes 16 ans où j'ai milité ces dernières années dans plusieurs instances. 

Comme députée à l'Assemblée nationale, je compte répondre aux besoins des citoyens et des organisations de ma circonscription et porter leur voix en respect de mes valeurs d’intégrité, d’authenticité, d’équité et de liberté. 

 

29 septembre 2022La candidate du Parti Québécois dans la circonscription de Repentigny, Mme Aïcha Van Dun, se réjouit de l’appui obtenu de la part de Monique Pauzé, député du Bloc Québécois. Si Mme Van Dun est élue, elle s’alliera avec Mme Pauzé afin de défendre les gens de Repentigny ainsi que les Québécois.

24 septembre 2022 - Aïcha Van Dun, candidate du Parti Québécois dans Repentigny, défendra énergiquement l’accès à un service de transport en commun fiable et efficace pour les citoyens qui vivent actuellement une crise grave avec le transporteur Exo. Afin d’améliorer la mobilité dans les villes et participer au virage vert, le Parti Québécois propose deux mesures fortes qui seront bénéfiques aux gens

Dans Repentigny, la candidate de la CAQ est ultrafédéraliste. 

Message d'Aïcha Van Dun à ses anciens étudiants et étudiantes

« Votre voix compte! Le 3 oct., je vous invite à m'accorder votre confiance pour me permettre de défendre les préoccupations de votre génération à l'Assemblée nationale! La lutte aux changements climatiques et toutes les questions environnementales, j'en ferai ma priorité. Ma seule ambition, c'est d'être une députée attentive proche de son monde comme j'ai été proche de vous! »

Un appui émouvant d'un ancien étudiant

Les messages d'appui de mes anciens étudiants sont les plus précieux!

Celui-ci de Jean-François Coulombe m'a émue. Il a si bien saisi le sens de mon engagement et les valeurs qui me guident en éducation, en politique, en tout.

Merci pour l'amitié et la confiance... réciproques!

7 septembre 2022 - À ce jour, 41 syndicats de professeurs de cégep ont voté en faveur de l'extension de la loi 101 au niveau collégial. Les professeurs constatent tous les jours l'anglicisation chez nos jeunes. La fréquentation des cégeps anglais par les allophones et les francophones dans un monde de plus en plus américanisé augmente l'anglicisation de nos étudiants. En 2018, dans les cégeps anglais, la composition des étudiants était de 38 % d’allophones, de 41% d’anglophones et de 21% de francophones.  Les projections concernant l’état de notre langue sont catastrophiques : le français comme langue parlée à la maison chutera de 82 % à 75 % d’ici 15 ans et, comme langue maternelle, il chutera sous les 70 %.  Au PQ, nous avons un plan. 

  • Protéger et promouvoir notre langue et notre culture face à l’anglicisation galopante
  • Investir en santé et assurer que toute personne au Québec peut vivre et vieillir avec dignité
  • Maintenir le pouvoir d'achat des Québécois qui en ont réellement besoin tout en contrant l'inflation et maintenant les services publics
  • Bonifier le service de transport en commun et accélérer son électrification ​​​​
  • Assurer la transition écologique en accompagnant les travailleurs et les entreprises ​​​​​​
  • ​Investir en éducation pour mieux soutenir les étudiants tout en valorisant les enseignants
  • Compléter notre réseau public 100 % CPE, une grande réalisation du Parti Québécois
  • Renforcer le vivre-ensemble et encourager des pratiques équitables
  • Porter notre projet national et contrer les ingérences d’Ottawa

27 juin 2022 - L’ex-ministre et ex-député de Joliette, Guy Chevrette donne son appui à Aïcha Van Dun lors de la Soirée bénéfice sur le thème de René Lévesque : homme de conviction. Guy Chevrette a pris la parole pour évoquer son admiration au fondateur du Parti Québécois, son "père politique". Devenu récemment vice-président du Bloc Québécois, Guy Chevrette a été député de Joliette de 76 à 2002 (26 ans) et ministre de 11 ministères dont la santé, les affaires municipales, les affaires autochtones et les ressources naturelles.  Monique Pauzé, député fédérale du Bloc Québécois dans Repentigny et Marie-Laurence Desgagné, présidente du Comité national des jeunes du PQ et candidate dans Chambly ont également participé à cette soirée pleinement réussie. 

Vous pouvez aussi lire le discours d'Aïcha Van Dun prononcé lors de cette soirée et intitulé : Ce que René Lévesque avait en lui, chacun l’a en soi .

Écoutez les deux entrevues du journaliste Réjean Turgeon avec Guy Chevrette et Aïcha Van Dun sur CFNJ FM 99.1, la station de radio de la région de Lanaudière. 

Nicolas Dufour, maire de Repentigny, et Aïcha Van Dun, candidate du Parti Québécois dans Repentigny

4 avril 2022 - En fin d'après-midi, j'ai eu la chance de rencontrer le nouveau maire de Repentigny, M. Nicolas Dufour, pour faire le point sur les enjeux locaux :  la congestion routière, la requalification du parc industriel de 1ère génération, la création d'une nouvelle marina pour démocratiser l'accès au fleuve St-Laurent, le vivre-ensemble, l'environnement, la protection de la langue française, la crise du logement et les besoins en matière de logement social abordable.  

Lettres de campagne de notre candidate  

Pour suivre notre candidate durant ces élections, abonnez-vous à sa Lettre de campagne diffusée chaque semaine .